Close

Missudette & Co'

Lifestyle

L’enfance VS L’âge adulte

L’enfance VS L’âge adulte

Coucou!

Je pense que cet article peut parler pour beaucoup de personnes d’entre vous, du moins je l’espère. Enfin je tiens à préciser que mon but n’est pas de plaire à tout le monde, loin de là, mais plutôt à toi, toi qui a pris la peine de venir sur cette page (et de lire cette première phrase) !

Nous avons tous un passé qui a forgé la personne que nous sommes aujourd’hui. Je suis sûre que chaque minute de notre existence a impact sur notre vie future, nous fait grandir et nous en apprend plus sur nous même.

Cependant il y a quelques petites choses d’avant, des petits détails d’enfance qui me manquent aujourd’hui (je suis sûre que tu es dans le même cas que moi).

Je me suis donc dit ce matin : « -Pourquoi ne ferais-tu pas une liste de ce qui te manque aujourd’hui ? ».

Attention, je tiens à mettre au clair un point important :

Cette liste est totalement personnelle, futile, inutile et remplie de dérision mais, mettre tout ces points sur mon petit bout de papier 3.0 me procure une sensation de liberté totale.

IMG_7681.JPG

  • La récréation :

Ce moment de pause entre deux classes où nous sortions nos petits jeux : « les billes, les Pogs, les cartes Pokemon & co »

Dans cette catégorie « jeux », je vais ajouter aussi les carnets « Diddl » et les « Tamagotchi ».IMG_7677.JPG

Un moment de partage entre copains allié à un moment de compétition où nous avions l’impression de jouer notre vie à chaque bille lancée.

Je me souviens encore des trocs de cartes Pokémon (car oui, je t’avoue que je n’ai jamais su y jouer… mon truc c’était échanger celles que j’avais en double, pour en avoir toujours plus) et de feuilles « Diddl » .

Tu ne peux pas imaginer la collection de papier « Diddl » que je possédais !

Un classeur entier, mieux rangé que tous mes autres classeurs d’école que j’arborais fièrement aux yeux de tous les curieux.

Et les « Tamagotchi » ! On en parle de ce petit objet tout petit, qui renfermait une petite créature dont il fallait prendre soin.

Voici les seules préoccupations de nos récrées…

  • Le goûter :

Tu sais, le réel 4ème repas de la journée, où tout était permis.

Encore mieux, c’était ce moment solennel que nous devions obligatoirement réaliser à table avec maman qui nous demandait toujours « -Marine tu veux quoi pour le goûter ? ».

La réponse, si négative, était signe de problèmes : « -Tu ne te sens pas bien aujourd’hui ? » ou même parfois d’agacement : « Ah non Marine, il faut manger, tu as été à l’école toute la journée, prends au moins un petit nounours en chocolat ».IMG_7676.JPG

Bon je vous avoue que ma réponse était à 99% du temps positive. Je peux même vous dire mes deux gouter préférés : le brownie au chocolat (dont j’étais capable de manger la moitié) et les tartines de Nutella « of course » (j’ai dis « les tartines », mais j’aurais même pu dire « une baguette au Nutella » tellement j’aime ça !).

Plus les années passent et plus le gouter disparaît, ou alors, il prend une place moindre dans nos journées.

On ne parle plus de 4ème « repas » mais de « collation », ce qui est sensiblement différent.

Les tartines sont troquées contre des barres de céréales, des yaourts ou des fruits.

Maintenant la question de nos mères est sensiblement différente lorsque l’on se retrouve nez à nez avec notre tartine de chocolat : « -Pourquoi tu goutes ma chérie ? Tu as passé une mauvaise journée ? Une peine de cœur ? »… Ok j’exagère un peu mais c’est presque ça.

En parlant de nourriture, un point a profondément changé depuis l’enfance : l’arrivée de Madame « Calorie ».IMG_7688.JPG

Ce mot qui n’existait pas dans nos têtes lorsque nous avions 5 ans, a fait sont apparition il y a quelques années maintenant.

Je ne sais pas si tu te souviens le temps où, manger n’était pas synonyme de chiffres.

Le moment où, le mot « manger » n’avait aucun lien de cause à effet avec le mot «grossir».

Manger était synonyme de « vivre » un point c’est tout.

En fait, Je vais arrêter d’épiloguer sur ce sujet, un sujet trop important à mes yeux, qui se limiterait simplement à lui même.

Mais comme nous le savons tous les deux, ce n’est pas le thème de mon article (peut être d’un autre qui sait ?).

  • Malade:

Tu te souviens lorsque nous avions de la fièvre (ou pas) et que nous n’allions pas au collège ? Dans cette situation, l’unique préoccupation du jour était « nous » et notre « santé ».

A l’heure actuelle, que tu sois au collège, lycée, université ou au travail, le principal problème d’une possible maladie serait le fait de louper une journée de cours ou de travail.

Notre statut de malade passe au second plan derrière les « réels » grands soucis de la vie qui sont dorénavant : « -Comment vais-je l’annoncer à ma mère ? Quel cours vais-je louper ? Est ce que j’ai des examens aujourd’hui ? Qui va pouvoir me remplacer au travail ? Comment vais-je pouvoir récupérer mes cours ? Qui va pouvoir s’occuper des enfants ? » etc…

IMG_7678.JPG

Nous ne sommes plus « le petit bébé à soigner », nous sommes une « malade », qui va devoir tout organiser pour que cette pauvre petite journée de faiblesse n’ait pas un impact dévastateur sur le reste de notre vie.

  • La nuit blanche :

IMG_7679.JPGUn autre point me manque beaucoup :

Notre regard de biche et notre cerveau toujours au garde à vous après une folle nuit blanche de soirée pyjama entre copines.
Ce mot « nuit blanche » est passé d’une situation « d’excitation » extrême dans ma tête à une situation de « détresse » psychologique.

Car oui maintenant je sais qu’une nuit blanche me demande 3 jours de récupérations et que trois boutons vont pointer le bout de leur nez sur mon visage. Pour couronner le tout, je vais ressembler à une « shooté » avec mes deux traits de cerne sous mes yeux et mon cerveau ramolli  !

Je sais vous allez me dire : « -Stop arrête de parler Marine ! ».

  • Le repas:

Promis j’arrête juste un dernier rien que pour le plaisir, qui demande quand même une petite remise en contexte :

Il est 18h30, StarAcadémy (ou autre chose comme tu veux) vient de finir et nous commençons à avoir faim.

Qu’est ce qui se passe à ce moment là ??

On appelle maman pour demander : « -Tu vas faire quoi de bon à manger ? ».

Ce moment parfait où nous n’avions juste à glisser nos petits pieds sous la table et à déguster le délicieux repas de maman (on est tous d’accord pour dire, que c’est quand même mieux d’aider ses parents à mettre la table, mais bon ce soir on va dire que « c’est vendredi tout est permis »)

IMG_7689.JPG

Sûrement au moment où tu lis ces lignes, ta situation est totalement différente (la mienne l’est en tout cas)

Lorsque nous rentrons chez nous, maman n’est plus là et nous sommes seuls face à notre dilemme : « -Que vais-je cuisiner ce soir ?».

Certain d’entre vous sont même dans des situations encore plus compliquées je dois l’avouer : « -Que vais-je bien pouvoir faire comme plat à mes enfants et mon mari ? »

Bref, pour conclure cet article je vais continuer ma liste non exhaustive des « choses qui me manquent »…

Mais avant je veux bien lire la tienne !

IMG_7684.JPG

Le jouet du Happy Meal, l’histoire de ma maman avant de dormir, monter sur les épaules de mon père pour voir le feu d’artifice, être protégée des sujets d’adultes, ne pas devoir me lever le mercredi, jouer à la balle aux prisonniers dans la cour d’école, me faire coiffer par ma maman, sauter dans les flaques d’eau…

Gros Bisous 

XoXo

Missudette

17 comments

  1. J’ai adoré ton article! J’avais l’impression de me lire! Haha le goûter, un sacré histoire celui-ci, chez moi même maintenant il est mon 4eme repas ^^ (oupsi)
    Et tant pis pour les calories 😉

    1. Ah ah! Je pense qu’il fait toujours parti de mon 4ème repas aussi x), mais chut, il ne faut pas le dire car ce n’est pas normal hein –> nous sommes des adultes responsables :p
      #teamgourmande , gros bisous ma puce

  2. Coucou Marine!
    Voilà une petite liste de ce qui me manquent aujourd’hui lorsque j’étais enfant:
    Tout d’abord, les récréations (tout comme toi) avec les échanges de feuilles Diddl. Je pouvais acheter 3 blocs de feuilles par mois!! 😮
    Ensuite, les moments passés avec mes amies d’enfance que je ne revois plus aujourd’hui car j’ai déménagé dans une autre ville.
    A l’époque, moi aussi je mangeais sans me soucier des calories. Je mangeais sans me dire que cela me fera grossir. Aujourd’hui, c’est tout autre chose.. malheureusement. Et j’aimerai m’en sortir.
    Par contre, je continue de gouter tous les jours ( chips, tortillas, chocolats, glaces etc…) Plus toi?
    Au lycée, je ‘avais pas beaucoup de devoirs, ou alors je les finissait très vite. Maintenant, il m’arrive de terminer une dissertation ou de réviser pour un partiel jusqu’aà 2h du matin. Sympa quand tu dois te lever dans 3h..
    Il y a encore beaucoup de choses qui me manquent aujourd’hui mais la liste est tellement longue que j’y passerai toute la nuit, et cela pourrait te saouler.
    Donc je vais m’arrêter là 🙂
    Je te remercie de partager cela avec nous. ca fait plaisir!
    Hâte de lire tes prochains articles! 🙂
    Bisous!

    1. Coucou ma puce <3 je suis contente que mon article t'ait plus ! Olala, pareille que moi pour les blocs Diddl, c'était vraiment la folie !
      Par rapport a la nourriture, je dois t'avouer que je pense que je me fais tout autant plaisir qu'avant x) et même peut être plus maintenant étant donné que j'aime d'avantage de choses (oups) ! Cependant il est vrai qu'aujourd hui, dans la société ou nous sommes, la nourriture est perçue différemment je trouve … c'est triste, car c'est tellement bien de savoir se faire plaisir ! Trop de jeunes filles sont touchées par des maux… et je pense que les images que l'on voit partout dans les magasines, à la télé etc sont en grande partie responsables… bref ! je te fais des gros bisous

  3. Article touchant ma jolie Marine 🙂 ♥ Un peu nostalgique … c’est dur d’avancer je repense souvent au passé aussi … Il n’y a plus rien de comparable entre aujourd’hui et mon enfance : certaines choses se sont brisées, d’autres ne sont plus et pleins d’autres ont vu le jour, c’est la vie ! Gros bisous à toi ♥ Hâte de voir la suite de ton blog !

    1. Merci beaucoup ! Tu es totalement raison <3 je suis sure que la vie nous réserve plein de belles choses tout de même ! Gros bisous

  4. Quel joli article qui nous replonge dans notre enfance insouciante et ça fait un bien fou mais en même temps un grand manque car les années passent si vite alors profitons à fond pour avoir de merveilleux souvenirs toujours et encore. Les photos sont géniales. Bisous Marine et à très vite de te lire.

  5. Superbe article ! Qui nous laisse un goût de nostalgie, mais tu as raison c’était tellement différent …
    http://carnetsdebrouillons.wordpress.com

    1. C’est vraiment gentil ! Merci pour ton petit mot ! Gros bisous ❤️

  6. Aller chez mes grands-parents tous les mercredis après-midis, mettre des sachets plastiques sur mes chaussures pour que je puisse sauter dans les bouses de vaches dans les prés 🙂 Voilà ce qui me manque. Les moments avec mes grands-parents. <3 Bisous Marine, prends soin de toi au Laos

    1. Ooh oui tu as raison ma puce ! Les moments avec les grands prends étaient super ! Je te fais plein de bisous ❤️

  7. betina_rose says:

    coucou il est vraiment super ton article , je me retrouve dans pas mal de choses , sauf que j’ai dit bye bye au gouter mais je me rattrape autrement 🙂 Bisous

    1. Super ma chou ! Je suis contente qu il t ait plu ! Gros bisous ❤️

  8. Oui tu as raison ! bisous

  9. Oh la la Marine ton article est vraiment touchant ! Je vois qu’on avait presque les mêmes habitudes, je ne parle pas des collections Diddle hein ( et des heures passées a tout ranger tout classer et parfois ne jamais les utiliser (un peu comme le make up hein)) et tes photos sont trop mignonnes!

    1. Merci ma toute belle ! J’étais sure que l on avait des points communs ! je te fais des bisous et te remercie encore <3

  10. Je me reconnais un peu dans chacune des situations.. Ah, nostalgie quand tu nous tiens! « L’Insouciance » je pense que c’est ce qui me manque le plus.
    Cette petite rétrospective sur le passé fait du bien. Grâce à cet article, je me rappelle la chance que j’avais
    Tes mots découlent de façon naturelle, c’est très agréable à lire. Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close